Groupe scolaire St Vincent - St Bernard

HISTORIQUE

LYCEE St Vincent de Paul

Dès l'origine, la maison est confiée à la Compagnie des Filles de la Charité. C'était au départ une école ménagère et petit à petit les formations se sont diversifiées. Le bâtiment a subi une cure de jouvence et nous travaillons maintenant dans des locaux neufs et fort agréables.

 

 

COLLEGE St Bernard

Depuis 1994, le collège St Bernard a fusionné avec le lycée St Vincent de Paul pour former le groupe scolaire actuel 9, rue Ernest Humblot 21400 Châtillon sur Seine.

 

 

 

ECOLE Maternelle et Primaire St Bernard

L'école maternelle et primaire fait partie du groupe scolaire St Vincent - St Bernard mais est séparée géographiquement : elle se situe au 10, rue St Bernard 21400 Châtillon sur Seine.

La direction de l'école maternelle et primaire est assurée par Mme Pourcelot, la direction générale du groupe scolaire par Mme Bruchot.

ORIGINE DU NOM DU GROUPE SCOLAIRE :

 

St BERNARD DE CLAIRVAUX

1090 : Naissance de St Bernard à Fontaines les Dijon. Son père était chevalier du Duc de Bourgogne. Il étudie jusqu'à l'âge de 16 ans chez les chanoines de St Vorles à Chatillon sur Seine. 

1112 : Il forme le projet d'entrer à Citeaux. Il entre avec 30 de ses parents et amis qu'il a convertis à son idéal.

1115 : Il est envoyé en Champagne pour fonder l'abbaye de Clairvaux. Il commence à faire des fondations de monastères.Très vite, Bernard est consulté par tout le monde, des papes ou des empereurs, jusqu'aux plus humbles habitants de la région.

En 1128 au Concile de Troyes, St Bernard reconnaît l'Ordre des Templiers, chevaliers au service des pèlerins et des croyants, de la veuve et de l'orphelin. Il écrira une Règle de Vie à leur intention.

1130 - 1138 : L'aire de son rayonnement s'étend à toute l'Europe. Alors que 2 papes revendiquent le siège pontifical, on lui demande de trancher. Il se prononce en faveur d'Innocent II contre Anaclet. Il rallie le Roi de France et l'Empereur d'Allemagne à la cause de l'unité de l'Eglise. Homme de paix, il visite les villes d'Italie pour les rallier à cette unité.

1139 - 1148 : Sous le règne de Louis VII une querelle l'oppose en 1140 à Abélard. Ce dernier, précurseur du rationalisme, a une tendance à réduire la dimension de l'homme à sa raison. En cela il est précurseur des théories qui naîtront au XIXème siècle. Bernard défendait une position spirituelle, universelle, qu'en cette fin de XXème siècle on redécouvre dans divers courants, cherchant à retrouver une éthique, un sens à la création de l'homme.

En 1145, Bernard Paganelli, Moine de Clairvaux, devient Pape sous le nom d'Eugène III.

1146 - 1153 : A Pâques 1146, Bernard prêche la seconde croisade à Vézelay dans un idéal d'unité et de paix. A Noël il prêche à Spire. Il intervient à Mayence pour empêcher les massacres de juifs par les fanatiques.

1147 - 1148 : Seconde Croisade.

1153 : Mort de Bernard laissant derrière lui plus de 160 moines à Clairvaux, tandis que la nouvelle famille cistercienne compte près de 350 abbayes.
Saint Bernard n'a pas été le fondateur de l'ordre de Cîteaux, mais son animateur, sa plus grand gloire.

En 1174, Saint Bernard est canonisé par le pape Alexandre III.

St VINCENT DE PAUL

Né en Gascogne, le 24 avril 1581, au village de Pouy (appelé aujourd'hui Saint Vincent de Paul), Vincent est le troisième enfant d'une famille modeste de paysans. A 12 ans, il entre au Collège des Cordeliers à Dax. Puis ce sont les années d'études à Toulouse pour se préparer au sacerdoce. Ordonné prêtre à 20 ans, il se met à la recherche d'un "poste" et d'une situation meilleure pour lui et les siens.

En 1608, il arrive à Paris et devient l'un des aumôniers de la reine Marguerite de Valois. Après sa rencontre avec Pierre de Bérulle, il est nommé curé de la paroisse rurale de Clichy, puis précepteur dans la famille de Gondi.

1617 : année-choc pour Vincent... Dieu lui révèle sa route à travers la prise de conscience de la misère matérielle, et spirituelle du peuple des campagnes (Folleville... Châtillon sur Seine...) Définitivement, Vincent se donne à Dieu et aux pauvres.

En 1617, il organise la première Confrérie de la Charité pour répondre aux situations de détresse.

En 1625, il fonde, avec trois autres prêtres, la Congrégation de la Mission pour travailler à la formation des prêtres dans les séminaires et prêcher des missions dans les campagnes.

En 1633, avec Louise de Marillac, il rassemble quelques filles de la campagne décidées à se donner à Dieu pour servir tous ceux qui souffrent. Ainsi naît la Compagnie des Filles de la Charité.

Vincent ne recule devant aucune misère : enfants trouvés, malades, galériens, paysans ruinés par les guerres et il n'hésite pas à se compromettre auprès des Grands pour faire entendre le cri des pauvres. Son seul objectif est le respect et la dignité de tout homme.

La charité élargit son coeur aux dimensions du monde. En 1648, des missionnaires partent à Madagascar, et en 1652, Prêtres de la Mission et Filles de la Charité arrivent en Pologne.

Le 27 septembre 1660, à 4 heures du matin, Monsieur Vincent meurt. 

Groupe Scolaire St Vincent St Bernard - 9, rue Ernest Humblot - 21400 CHATILLON SUR SEINE -

T 03 80 91 52 05 - F 03 80 91 52 10 - saint.vincent.sec@wanadoo.fr | © Copyright 2006 - Tous droits réservés.